la production immobilisée

La production immobilisée : Guide complet pour Débutants

La production immobilisée ou travaux faits par l’entreprise pour elle-même ou encore appelée livraison à soi-même concerne les entreprises qui ont besoin d’un investissement (exemple: un machine).

Elle dispose donc de ressources en interne pour pouvoir la fabriquer. Mais à quoi correspond ce produit d’exploitation ? Comment comptabiliser ce type d’opération ? Et comment passer l’écriture comptable lorsque la production n’est pas terminée ?

Pas d’inquiétude car dans cet article nous allons répondre à toutes ces questions et bien plus encore !

Qu’est-ce que la production immobilisée ?

En comptabilité, le compte 72 – Production immobilisée – est un compte de gestion particulier. En effet, il comptabilise les travaux réalisés / immobilisations créées par l’entreprise pour elle-même.

Cette production particulière est comme son nom l’indique immobilisée. C’est pourquoi on retrouve son montant dans les immobilisations au niveau de l’actif immobilisé du bilan comptable.

Ce type de production fait donc intégralement partie du patrimoine de la société. Mais combien vaut une telle production ?

Comment l’évaluer ?

Les immobilisations “classiques” sont évaluées aux coûts d’achat. En revanche, il n’est pas aisé d’évaluer une production réalisée par l’entreprise. Cette opération pose en effet un véritable problème d’évaluation.

Il existe plusieurs méthodes d’évaluation en comptabilité. Parmi elles, il y a la méthode des coûts complets. C’est celle-ci qui est généralement retenue par les entreprises pour évaluer cette production très particulière.

Par conséquent, c’est la prise en compte du coût de production qui permet d’évaluer cette immobilisation très spéciale.

Comment la calculer ?

Ainsi, le coût de production pour évaluer ce compte de gestion si particulier est constitué des éléments suivants :

  • Coût des approvisionnements, coût des matières consommées
  • des charges indirectes de production : part de la consommation électrique, montant des charges administratives, part des amortissements de la machine qui a servi à la production de l’immobilisation.
  • des charges directes de production : montants des salaires, part des charges sociales.

L’affectation des charges indirectes n’est pas facile. En effet, elle nécessite l’intervention de centres d’analyse. Les charges sont réparties selon des pourcentages ou ratios dans ces centres.

Qu’est-ce qu’une production immobilisée en cours ?

Cette question revient à se demander quelle est la différence entre une production immobilisée et une production immobilisée en cours.

Dans certains cas l’achèvement de l’immobilisation peut se prolonger sur plusieurs exercices comptables. On parle alors de production immobilisée en cours.

A l’inverse, lorsque la production de l’immobilisation débute et se termine à la fin du même exercice comptable, on parle alors de production immobilisée.

Comment comptabiliser une production immobilisée ?

Le jeu d’écritures comptables est le suivant :

  • le compte d’immobilisation de la classe 2 concernée (en fonction de sa nature) est débité
  • le compte 72 – Production immobilisée – est crédité
debit-credit : comptabilisation de la production immobilisée
Comptabilisation de la production immobilisée

Comment comptabiliser une production immobilisée en cours ?

La comptabilisation se fait nécessairement sur au moins deux clôtures comptables.

1 – L’écriture comptable à la clôture de l’exercice de la création de la production de l’immobilisation est la suivante :

  • le compte 23 – Immobilisations en cours – est débité au coût réel de production
  • le compte 72 – Production immobilisée – est crédité
debit-credit : comptabilisation production immobilisée en cours clôture en cours
Comptabilisation production immobilisée – début

2 – L’écriture comptable à la clôture de l’exercice de la fin de la production de l’immobilisation est la suivante :

  • on débite le compte d’immobilisation de la classe 2 concernée (en fonction de sa nature)
  • par le crédit du compte 23 – Immobilisations en cours – est crédité pour le montant  identique à celui de l’exercice précédent

Le compte – 72 – PI – est crédité pour le montant de la production relatif à l’exercice clos

comptabilisation production immobilisée suite et fin
Comptabilisation production immobilisée terminée

Comment comptabiliser la TVA ?

Comme nous l’avons vu précédemment, il n’y a pas de compte de TVA collectée dans les écritures comptables.

En effet, depuis 2015, les entreprises n’ont plus l’obligation de constater la TVA collectée dans la passation des écritures.

Cette suppression a été demandée par la commission européenne. La livraison à soi-même a donc été simplifiée pour les opérations réalisées depuis la sortie de la loi de Finance 2014.

3 exemples de schéma d’écritures comptables

Logiciels en cours de production

Logiciel en cours de production
Logiciels en cours de production

Achèvement du logiciel

Achèvement du logiciel
Achèvement du logiciel

Frais de recherche et de développement

Pour conclure

Les travaux faits par l’entreprise pour elle-même a un impact aussi bien sur le bilan que sur le compte de résultat. Dans le résultat de l’exercice, le coût de production est neutralisé au moment de la création de l’immobilisation.

La comptabilisation peut se faire sur plusieurs exercices si la production de l’immobilisation n’est pas terminée au moment de la clôture. Depuis la loi de finance 2014, la TVA collectée n’est plus à prendre en compte et par conséquent les écritures comptables sont simplifiées.

Laisser un commentaire