les immobilisations financières

Immobilisations financières : Guide complet pour débutants

Les immobilisations financières ne sont pas des immobilisations amortissables comme les immobilisations corporelles ou incorporelles. Il n y a pas de comptes d’amortissement à proprement parlé pour ces immobilisations.

Lorsqu’une entreprise acquiert une immobilisation financière, elle ampute sa trésorerie. En effet, les immobilisations financières sont des dépenses.

Ce type de dépense n’a pas de conséquence direct sur le résultat imposable de l’entreprise. Il existe tout de même un cas de figure, en l’occurrence dans le cas d’une dépréciation de titres.

En comptabilité on distingue les immobilisations financières suivantes :

  • les prêts accordés par l’entreprise
  • les titres de participation
  • les dépôts et cautionnements
  • sans oublier les titres immobilisés

Si les catégories citées précédemment  ne vous suffisent pas à comprendre les immobilisations financières, alors vous êtes au bon endroit.

Nous allons voir en détails le contenu de chaque type d’immobilisation financière. Nous verrons également leur comptabilisation. Alors suivez le guide !

Comment définir les immobilisations financières ?

Les immobilisations financières sont constituées d’actifs financiers d’utilisation durable possédés par l’entreprise.

En comptabilité, dans le plan comptable général (PCG), on retrouve les immobilisations financières dans les comptes de la classe 2 “Comptes d’Immobilisations”.

De manière plus précise, les comptes concernés commencent par 26 mais aussi par ceux qui commencent par 27.

Quelles sont les catégories d’immobilisations financières en comptabilité ?

Il existe plusieurs types d’immobilisations financières en comptabilité. Voici les principales immobilisations que vous pouvez rencontrer : les titres immobilisés, les titres de participation, les dépôts et cautionnements, les prêts accordés par l’entreprise.

Nous allons détailler ces différentes catégories d’immobilisations en apportant des précisions pour chacunes d’elles.

Les titres de participation

Pour être considéré comme titres de participation par le plan comptable général (PCG), les conditions suivantes sont requises :

  • les titres reflètent plus de 10 % du capital social d’une entreprise
  • les titres détenus le sont via une offre publique d’achat (OPA) ou une offre publique d’échange (OPE)

Les autres formes de participation

Le compte “Autres formes de participation” existe bel et bien dans le plan comptable général (PCG), mais en réalité, il est peu ou pas utilisé par un grand nombre d’entreprise.

La société doit posséder des parts d’un groupement d’intérêt économique (GIE)

Les créances rattachées à des participations

Il s’agit ici dans cette catégorie de prendre en compte les créances relatives à des prêts octroyés à des entreprises dans lesquels la société détient des participations.

Les créances rattachées à des sociétés en participation

Il s’agit dans cette catégorie de prendre en compte les créances en rapport avec des sociétés en participation dans lesquels l’entreprise détient des participations.

Les versements restant à effectuer sur titres de participation non libérés

Il s’agit des montants non encore libérés lors d’un appel de fonds dans le cadre d’une souscription à un capital.

Les autres immobilisations financières

Dans cette catégorie, figurent les titres que l’entreprise ne souhaite pas vendre dans un proche avenir et donc les préserver sur du long terme. Ce sont les comptes 271 à 279.

  • Titres immobilisés autres que les titres immobilisés de l’activité de portefeuille (droit de propriété)
  • Titres immobilisés (droit de créance)
  • Les TIAP : Titres immobilisés de l’activité de portefeuille
  • Prêts : les prêts octroyés à des tiers par la société à moyen/long terme
  • Dépôts et cautionnements versés : ces sommes sont bloquées tant que la condition suspensive n’est pas réalisée. Ces montants font office de caution et de garantie (exemple: location de locaux commerciaux)
  • Autres créances immobilisées : celles-ci sont récupérées ultérieurement sur du moyen/long terme
  • Actions propres ou parts propres : en cas de rachats de ses propres actions ou parts
  • Versements restant à effectuer sur titres immobilisés non libérés

Comment comptabiliser les immobilisations financières ?

Voici les comptes issus du plan comptable général (PCG) pour les immobilisations financières :

  • Titres de participation – Compte 261
  • Autres formes de participation – Compte 266
  • Créances rattachées à des participations – Compte 267
  • Créances rattachées à des sociétés en participation – Compte 268
  • Versements restant à effectuer sur titres immobilisés non libérés – Compte 269
  • Le compte 271 – Titres immobilisés autres que les titres immobilisés de l’activité de portefeuille (droit de propriété)
  • Titres immobilisés (droit de créance) – Compte 272
  • Le compte 273 – Titres immobilisés de l’activité de portefeuille
  • Prêts – Compte 274
  • Dépôts et cautionnements versés – 275
  • Autres créances immobilisées – Compte 276
  • Actions propres ou parts propres – Compte 277
  • Versements restant à effectuer sur titres immobilisés non libérés – Compte 279

Laisser un commentaire