Débit Crédit en Comptabilité

En comptabilité, débit crédit correspond au sens donné pour la passation d’une écriture comptable.

Par exemple, le comptable passera une écriture au débit du compte 607 – Achats de marchandises pour comptabiliser la facture fournisseur.

À l’inverse, pour une vente le montant figure au crédit du compte 707 – Ventes de marchandises.

 

Définition des termes Débit et Crédit en comptabilité générale

Il existe bien entendu différentes définitions pour les mots débit et crédit dans la vie courante. Celles qui nous intéressent font référence respectivement au latin debitum pour « ce qui est dû » et creditum qui veut dire « confié ».

Lorsque l’on passe une écriture comptable, il y a au moins un montant au débit en comptabilité et au moins un montant au crédit. En continuant cette lecture, les termes débit crédit n’auront plus aucun secret pour vous : suivez le guide !

Voici ce que vous allez apprendre au cours de ces quelques lignes sur le débit-crédit en comptabilité :

 

Quelle est la différence entre débit et crédit ?

Débiter un compte c’est “simplement” inscrire un montant du côté débit. L’utilisation du terme débit en comptabilité pourrait donc répondre à la question : Dans quel sens vais-je passer mon écriture comptable ? A l’inverse créditer un compte c’est « simplement » inscrire un montant du côté crédit.

Ainsi apparaît la notion de partie double qui préconise des montants identiques (ou plusieurs faisant la même somme) inscrits dans des comptes opposés. Ainsi la contrepartie d’un compte (ou plusieurs comptes) sera le même montant (ou la somme de plusieurs montants) inscrit dans l’autre compte (ou les autres comptes).

Le débit ou le crédit d’un compte en comptabilité ne veut pas dire obligatoirement augmenter ou diminuer ce même compte. Le “signe” dépend de l’opération commerciale et des flux monétaires liés à cette opération. En vérité il n’y a pas de signe à proprement parlé au niveau des montants. Par définition les comptes débités s’opposent aux autres comptes crédités.

En fonction des mouvements financiers engendrés par l’opération commerciale, le débit/crédit d’un compte peut enrichir l’entreprise ou au contraire l’appauvrir. Cet enrichissement ou à l’inverse cet appauvrissement peut être provisoire ou définitif selon l’opération réalisée.

En comptabilité, un débit est considéré comme un emploi, c’est à dire l’utilisation d’une ressource. En ce qui concerne le crédit, on parle de ressource, qui correspond à l’origine de l’opération en question.

Débit et crédit en comptabilité – Comptes d’actif

Comptes débités et actif du bilan comptable

L’ensemble des écritures comptables alimente les comptes de bilan et les comptes de gestion.

Les comptes de gestion concernent les charges et les produits de l’entreprise. Les comptes de bilan concernent l’actif et le passif du bilan comptable de l’entreprise.

En fonction de l’opération commerciale comptabilisée, le compte débité peut soit enrichir l’entreprise, soit appauvrir l’entreprise. Dans le cadre d’une écriture d’un actif du bilan comptable, il s’agira d’une augmentation du solde du compte pour le débit.

Au sein du bilan comptable on distingue entre autre l’actif du bilan. Dans cette partie du bilan, il y a effectivement beaucoup de comptes que l’on débite comme par exemple le compte Créances Clients, le compte Stock de marchandises, ou encore le compte Banques.

Les comptes de l’actif du bilan proviennent du plan comptable général, le PCG, issus de la classe 1 (les comptes de capitaux), de la classe 2 (les comptes d’immobilisations), de la classe 3 (les comptes de stocks et en-cours), de la classe 4 (les comptes de tiers) et aussi de la classe 5 (les comptes financiers).

Extrait d’un bilan comptable – Actif :

bilan comptable - Actif - Extrait - debit credit.fr

Attention, il faut tout de même préciser que les comptes de ces différentes classes ne sont pas tous concernés.

Comptes crédités et actif du bilan comptable

En fonction de l’opération commerciale comptabilisée, le compte crédité peut soit enrichir l’entreprise, soit l’appauvrir. Dans le cadre d’une écriture d’un actif du bilan comptable, il s’agira d’une diminution du solde du compte.

Les comptes d’actifs sont principalement composés des comptes suivants :

  • 109 – « Actionnaires : capital souscrit – non appelé »
  • Les immobilisations de la classe 2
  • Les comptes de stocks de la classe 3
  • Les tiers de la classe 4
  • Les comptes financiers de la classe 5

Remarque : Il existe des règles particulières pour certains comptes comme par exemple pour le compte 269 ou le compte 39.

Comment débiter un compte d’actif ?

Avant de voir comment débiter un compte d’actif, il faut connaître la notion de compte. Le plan de comptes réunis l’ensemble des comptes comptables à utiliser pour la comptabilisation des écritures.

Le compte comptable est composé de plusieurs éléments :

  • Le numéro du compte comptable : il est très important car il précise la classe comptable du plan comptable général (PCG). Il comporte 6 chiffres et c’est le premier chiffre qui fait référence au numéro de la classe.
  • L’intitulé du compte : Chaque compte à un « nom » qu’on appelle communément « libellé ».
  • Le sens débit crédit : Le montant s’inscrit à gauche au débit ou à droite au crédit. Notion fondamentale en comptabilité pour connaitre le « signe » du solde du compte.

Un compte en T (schéma sous forme de la lettre “t” en majuscule “T”) est parfois utilisé pour passer une écriture. Ce type de compte est également appelé Compte schématique.

Pour débiter un compte, il faut renseigner le montant du côté Débit (à gauche) du compte comptable.

Voici deux exemples d’écritures comptables “type” utilisant le compte en T :

exemple de compte et T
Compte en T schématique

Le plus souvent l’entreprise passe ses écritures comptables au sein d’un journal. C’est un document qui enregistre toutes les opérations financières sous forme d’écritures comptables pendant la période de douze mois, c’est à dire l’exercice comptable, et celà de façon chronologique.

Parfois on utilise les termes de journal général, ou bien de livre journal ou encore le journal centralisateur.

Voici un exemple de journal comptable :

journal comptable

Là aussi il faut inscrire le montant à gauche pour débiter le compte comptable.

Comment créditer un compte d’actif ?

Pour créditer un compte, il faut inscrire son montant du côté crédit, c’est à dire à droite du compte comptable.

Voici deux exemples d’écritures comptables « type » utilisant le compte en T :

Exemple d’écriture comptable au débit d’un actif

Le 09/10/N, une entreprise achète un bâtiment pour un montant de 40 000 euros – Cette opération est réglée par chèque. Pour l’exemple, nous ferons abstraction de l’incidence fiscale.

écritures comptables actif
écritures comptables actif avec date

Bien entendu, un autre compte en T est nécessaire pour compléter l’écriture comptable. Pour être plus précis, il faut créditer le compte 512 Banques. Ainsi, on obtiendra la contrepartie de l’écriture et le principe de la partie double sera respecté.

Au journal, l’écriture comptable au débit du compte 213 Constructions sera la suivante :

écritures comptables au journal

Exemple d’écriture comptable au crédit d’un actif

Le 12/10/N, une entreprise achète une construction pour un montant de 25 000 euros. Cette opération est réglée par virement bancaire. Pour l’exemple, nous ferons abstraction de l’incidence fiscale. Il est demandé de passer l’écriture de règlement.

Passation de l’écriture comptable pour le crédit en utilisant les comptes schématiques en T :

Bien entendu, là encore, un autre compte est nécessaire pour compléter cette écriture comptable. Il s’agit de débiter le compte 213 Constructions qui est la contrepartie afin de respecter le principe de la partie double.

Passation de l’écriture comptable pour le crédit en utilisant le journal :

Débit et crédit en comptabilité – Comptes de passif

Le passif du bilan comptable

Au passif du bilan comptable, on retrouve principalement les postes comptables suivants : les capitaux propres (avec entre autre le capital social) et les dettes.

Dans certaines situations, il est nécessaire de faire apparaître le passif circulant afin de vérifier les liquidités de l’entreprise.

Dans le passif du bilan, on distingue les dettes envers l’état (c’est à dire les dettes fiscales), les dettes sociales, les dettes fournisseurs. Dans le passif du bilan on trouve aussi les provisions et les réserves.

bilan comptable - extrait - Passif - debit credit.fr

Les comptes du passif du bilan proviennent du plan comptable général, le PCG. Il s’agit principalement de certains comptes de la classe 1 (les comptes de capitaux), et de certains comptes de la classe 4 (les comptes de tiers).

Les comptes concernés sont différents des comptes d’actif. Par exemple, dans la classe 1 ( les comptes de capitaux), le compte 109 n’est pas inclus dans le passif du bilan comptable.

De même, dans la classe 4 ( les comptes de tiers), le compte 409 ne fait pas partie du passif du bilan.

Bien entendu, ce ne sont que deux exemples parmi d’autres.

Comment débiter un compte de passif ?

Avant de voir comment débiter un compte de passif, il faut tout d’abord connaître la notion de compte. C’est le plan de comptes qui réunit également l’ensemble des comptes comptables du passif du bilan à utiliser pour comptabiliser des écritures.

Tout comme les comptes d’actifs, un compte en T (schéma sous forme de la lettre “t” en majuscule “T”) est parfois utilisé pour passer une écriture. Ce type de compte est également appelé compte schématique.

Pour débiter un compte de passif, il faut inscrire son montant du côté gauche qui correspond au Débit du compte.

Comment créditer un compte de passif ?

Pour créditer un compte de passif, il faut inscrire son montant du côté droit qui correspond au Crédit du compte.

comte de passif - compte en t - crédit - debit credit.fr
compte de passif - compte en t avec date- crédit - debit credit.fr
extrait journal - écriture au crédit compte de passif - debit credit.fr

Exemple d’écritures comptables au débit d’un compte de passif

Le 14/10/N, une entreprise règle à son fournisseur, un montant de 6 000,00 euros par chèque bancaire.

De la même manière on peut comptabiliser l’écriture du débit du compte de passif en utilisant un compte et T ou en passant l’écriture au journal :

debit-credit.fr :  écritures comptables passif compte en T

Après avoir débité le compte Fournisseurs, on indique la contrepartie au compte de trésorerie Banques. Attention de cette manière le compte de tiers ne bénéficie pas d’une augmentation. Le débit dans un compte de tiers est souvent pour justifier le règlement d’une dette.

debit-credit.fr :  écritures comptables passif compte en T contrepartie
debit-credit.fr :  écritures comptables passif compte au journal

Exemple d’écritures comptables au crédit d’un compte de passif

Le 23/10/N, une entreprise réalise un emprunt auprès de sa banque pour un montant de 15 000 euros. Cette somme est versée sur son compte bancaire.

Voici l’écriture comptable (crédit) en utilisant les comptes en T :

emprunt - écritures comptables au crédit - compte en T- debit credit.fr

Les comptes de charges : débit ou crédit ?

Définition d’une charge

Une charge est une opération commerciale qui appauvrie l’entreprise dans le cadre de son activité. Il s’agit donc d’un coût ou d’une dépense que l’entreprise doit supporter.

Les charges de l’entreprise sont regroupées au sein des comptes de gestion ou appelé également compte de résultat.

Dans le plan de comptes ou plan comptable général (le pcg), les comptes de charges se situent dans la classe 6.

On y retrouve les charges d’exploitation, les charges financières, et les charges exceptionnelles. Au sein de l’entreprise on distingue également les charges décaissables et les charges calculées (charges non décaissables).

Comment débiter une charge ?

Pour débiter un compte de charge, il suffit d’indiquer au débit du compte (donc à gauche) le montant à débiter. Lors de cette opération au débit, le solde du compte augmente.

écriture comptable - compte en T - charge au débit sans montant - debit-credit.fr
écriture comptable d'une charge au débit sans montant - debit-credit.fr

Comment créditer une charge ?

Pour créditer un compte de charge, il suffit d’indiquer au crédit du compte (donc à droite) le montant à créditer. Lors de cette opération au crédit, le solde du compte diminue (sauf pour certains comptes).

écriture comptable d'une charge au crédit - compte en T - sans montant - debit-credit.fr

Exemple d’écritures comptables au débit d’une charge

Le 25/10/N, une entreprise achète des marchandises pour un montant de 10 000,00 euros. Cette somme est réglée par chèque bancaire. Dans cet exemple on ne tiendra pas compte de l’incidence fiscale.

debit-credit.fr :  écritures comptables avec charge compte en T avec date
debit-credit.fr :  écritures comptables avec charge contrepartie compte en T avec date

Au niveau du journal général : 

debit-credit.fr :  écritures comptables avec charge au journal

Exemple d’écritures comptables au crédit d’une charge

Une entreprise obtient le 28/10/N une remise de 4 000 euros hors facture. Le montant va approvisionner le compte bancaire.

Voici les écritures comptables en utilisant les comptes schématiques en T et au journal :

écriture comptable (débit) d'une remise obtenue au crédit - debit-credit.fr
écriture comptable (crédit) d'une remise obtenue au crédit - debit-credit.fr

Les comptes de produits : débit ou crédit ?

Définition d’un produit

Dans les comptes de gestion ou compte de résultat, on distingue aussi les produits en valeur hors taxes. Ce sont les comptes de la classe 7 du plan comptable général (le pcg). Un produit est un enrichissement pour l’entreprise. Dans le compte d’exploitation, on trouve les produits d’exploitation, les produits financiers et les produits exceptionnels.

Comment débiter un produit ?

Pour comptabiliser le débit d’un produit, on indique son montant à gauche (donc au débit) au niveau de l’écriture comptable. Lors de cette opération au débit, le solde du compte diminue (dans la majorité des cas).

écriture comptable type d'un débit pour un compte de produit
écriture type débit d'un compte de produit - debit-credit.fr

Exemple d’écritures comptables au débit d’un produit

Le 19/10/N, l’entreprise a accordé une ristourne à son client pour un montant de 2 500 euros. Dans cet exemple on ne tiendra pas compte de l’incidence fiscale.

Les écritures en utilisant les comptes en T (ou comptes schématiques) se présentent de la manière suivante :

RRR accordés débit du compte - debit credit.fr
RRR accordés crédit du compte banques - debit credit.fr

Les écritures comptabilisées dans le journal de l’entreprise présentent de la manière suivante :

écritures comptables - rrr accordés - débit - journal comptable

Exemple d’écritures comptables au crédit d’un produit

Le 21 /10/N une entreprise vend des marchandises pour un montant de 8 000 euros, réglé par chèque. Pour l’exemple, on ne tiendra pas compte de l’incidence fiscale.

ventes de marchandises - écritures comptables - journal - debit credit.fr

Débit crédit – Comment calculer les soldes en comptabilité ?

Qu’est-ce qu’un solde ?

En comptabilité, le solde montre la somme restante dans le compte comptable. Il s’agit de la différence entre le total du débit et le total du crédit ou l’inverse.

Le sens du calcul dépend de l’origine du compte, c’est à dire de sa classe comptable. Le solde d’un compte comptable montre donc la position de celui-ci à un instant T. Il peut être calculé à n’importe quel moment.

Le solde du compte comptable peut également être nul, ce qui signifie que la différence entre la somme du côté Débit du compte et la somme du côté Crédit du compte est égale à zéro.

Qu’est-ce qu’un solde débiteur ?

Lorsque la différence entre le total des débits et le total des crédits est positive, on qualifie le solde du compte de “débiteur”.

Qu’est-ce qu’un solde créditeur ?

Lorsque la différence entre le total des crédits et le total des débits est positive, on qualifie le solde du compte de “créditeur”.

Exemple de détermination d’un solde débiteur 

Au 30/10/N, l’entreprise souhaite connaitre le solde du compte 512 Banques avec les éléments suivants :

solde débiteur

Le calcul du solde débiteur du compte 512 Banques se présente de la manière suivante :

solde bancaire débiteur

Exemple de détermination d’un solde créditeur

Au 30/10/N, l’entreprise souhaite connaitre le solde du compte 707 – Ventes de marchandises avec les éléments suivants :

solde bancaire créditeur énoncé

En appliquant la formule total des crédits moins le total des débits on obtient un solde créditeur de 31 000 euros.

calcul du solde créditeur du compte ventes de marchandises

3 réflexions au sujet de “Débit Crédit en Comptabilité”

Laisser un commentaire