Besoin en fonds de roulement

Besoin en fonds de roulement : Quésaco ?

Le besoin en fonds de roulement est la conséquence du décalage entre les encaissements et les décaissements en lien avec l’activité de l’entreprise.

Ce décalage dans le temps est dû au cycle d’exploitation de l’entreprise. Plus précisément, il concerne d’une part, les flux réels tels que les achats, les ventes, et également la constitution de stock. Et d’autre part, sont également concernés, les flux financiers qui correspondent aux règlements des dettes financières et les encaissements des créances clients.

Principe de calcul du Besoin en fonds de roulement

Il en résulte de ce décalage des besoins de financement appelés besoins en fonds de roulement que l’on peut abréger sous l’acronyme BFR.

Le principe du calcul du besoin en fonds de roulement est de mettre en relation les ressources dont disposent l’entreprise au regard des emplois nécessaires.

Pour le BFR, on recherche le besoin de financement alors que le pour le FRNG c’est l’excédent de financement qui est recherché. Le calcul du besoin en fonds de roulement s’effectue de la manière suivante :

On part des emplois circulants auxquels on retire les ressources circulantes. Ainsi de cette manière, on détermine le montant d’emplois qui reste à financer.

Le cycle d’exploitation et le besoin en fonds de roulement

debit-credit.fr cycle d'exploitation et besoin en fonds de roulement

Cycle d’exploitation pour une entreprise industrielle

Pour une entreprise industrielle : il s’agit de la durée qui commence à l’achat des matières premières et des fournitures au fournisseur jusqu’aux encaissements effectif des montants dûs par les clients.

Dans ce cycle d’exploitation, il y a bien entendu l’étape du stockage des matières premières et des fournitures qui n’est pas à négliger. C’est donc l’encaissement des créances clients suite aux ventes de produits finis qui déclenche le “redémarrage” du cycle.

Exemple de cycle d’exploitation pour une entreprise industrielle :

besoin en fonds de roulement : cycle d’exploitation pour une entreprise industrielle

Cycle d’exploitation pour une entreprise commerciale

Pour une entreprise commerciale : il s’agit de la durée qui commence à l’achat des marchandises au fournisseur jusqu’aux encaissements effectif des montants dûs par les clients.

Dans ce cycle d’exploitation, le stockage des marchandises peut être pris en considération. Le principe d’acheter des marchandises et de les revendre en l’état ne signifie pas que le stockage n’est pas envisageable. C’est également l’encaissement des ventes des marchandises qui déclenche le “redémarrage” du cycle.

Exemple de cycle d’exploitation pour une entreprise commerciale :

bfr : cycle d’exploitation pour une entreprise commerciale

Le besoin en fonds de roulement est la conséquence directe du cycle d’exploitation de l’entreprise. Le besoin en fonds de roulement est lié au cycle court d’exploitation.

Méthodes de calcul du besoin en fonds de roulement

méthode de calcul du besoin en fonds de roulement

Les éléments qui permettent de calculer le besoin en fonds de roulement se trouvent d’une part à l’actif du bilan comptable et d’autre part au passif du bilan comptable.

Attention : Il faut dans un premier temps établir le bilan fonctionnel à partir du bilan comptable. Ensuite on peut calculer le besoin en fonds de roulement avec les éléments chiffrés qui se trouvent dans le bilan fonctionnel. 

Globalement il faut le faire la différence entre les éléments de l’actif et les éléments du passif. Attention Le sens est très important sinon il n’y a pas la même signification au regard du résultat trouvé.

Le besoin en fonds de roulement est donc calculé à partir du bas du bilan fonctionnel.

Calcul du BFR 

calculs du besoin en fonds de roulement

Emplois circulants – Ressources circulantes 

On trouve parfois également la formule suivante qui est équivalente :

Actif circulant – Passif circulant

En réalité il est plus logique dans d’utiliser les termes “emplois” et “ressources” puisqu’ils proviennent du bilan fonctionnel qui est lui-même la source du calcul du besoin en fonds de roulement.

Voyons maintenant le contenu exact des éléments précédents.

Les emplois circulants ou actif circulant inclus les stocks ainsi que les créances. Les ressources circulantes ou le passif circulant inclus les dettes à court terme.

Les différentes formules du BFR sont les suivantes : 

BFR = créances + stocks – dettes

  • Les créances concernent le montant moyen des créances clients en fonction des délais de paiement que l’entreprise accorde à ses clients.
  • Les stocks concernent la valeur moyenne du stock.
  • Concernant les dettes il s’agit du montant moyen des dettes fournisseurs en fonction des délais de paiement moyen que les fournisseurs accordent à l’entreprise 

Calcul du BFR d’exploitation (BFRE)

Il est parfois nécessaire de distinguer le BFR d’exploitation (= BFRE) et le BFR hors exploitation (= BFRHE).

BFR d’exploitation (BFRE) = Emplois circulants d’exploitation – Ressources circulantes d’exploitation

Voici un tableau qui résume les emplois et les ressources circulants d’exploitation :

Emplois circulants d’exploitation Ressources circulantes d’exploitation
Stocks et en-cours Avances et acomptes reçus
Avances et acomptes versés Dettes fournisseurs d’exploitation
Créances d’exploitation Dettes fiscales et sociales liées à l’exploitation ( sauf IS)
Effets escomptés non échus Autres dettes d’exploitation
Autres créances d’exploitation Produits constatés d’avance relative à l’exploitation 
Charges constatées d’avance relative à l’exploitation

Le montant du besoin en fonds de roulement d’exploitation est directement lié au chiffre d’affaires. De même, une variation du chiffre d’affaires engendre une variation du besoin en fonds de roulement d’exploitation. 

Calcul du BFR Hors Exploitation (BFRHE)

BFR hors exploitation (BFRHE) = Emplois circulants hors exploitation – Ressources circulantes hors exploitation

Voici un tableau qui résume les emplois et ressources circulants hors exploitation :

Emplois circulants hors exploitationRessources circulantes hors exploitation
Créances hors exploitationDettes fournisseurs d’immobilisation
Valeurs mobilières de placementDettes fiscales ( impôt sur les bénéfices)
Charges constatées d’avance non liés à l’exploitationAutres dettes non liées à l’exploitation

Produits constatés d’avance non liés à l’exploitation

Le besoin en fonds de roulement hors exploitation ne dépend pas du cycle d’exploitation. il inclut tout ce qui n’est pas directement lié à l’activité principale de l’entreprise. il est donc plus difficile à prévoir et à analyser.

BFR = BFRE + BFRHE

Interprétation du besoin en fonds de roulement

interprétaion du besoin en fonds de roulement  - debit-credit.fr

Il y a plusieurs cas de figure pour l’interprétation du besoin en fonds de roulement. En effet le BFR peut être soit positif, négatif ou nul. 

⇒ Généralement il est positif pour la plupart des entreprises ce qui traduit un besoin de financement. Dans ce cas elles doivent puiser dans le surplus de leurs ressources à long terme ou bien utiliser les concours bancaires prévus dans les conditions bancaires.

De plus, les associés détenteurs d’une partie du capital de l’entreprise pourront également apporter une aide financière précieuse à l’entreprise. Bien entendu, ces apports en comptes courants d’associés, peuvent faire l’objet d’une rémunération à l’aide d’un taux fixé d’un commun accord à l’avance.

⇒ Si le BFR est négatif il se nomme excédent de fonds de roulement (EFR), dans ce cas l’entreprise n’a pas besoin d’utiliser la marge de sécurité dégagée par son fonds de roulement.

C’est souvent le cas pour les entreprises de grande distribution qui reçoivent le paiement des clients au comptant. Les marchandises sont stockées sur une courte période et les achats sont réglés en moyenne sous 30 jours.

⇒ Pour les entreprises de services le BFR peut être nul, dans ce cas précis les dettes fournisseurs sont peu importantes et par ailleurs les clients paient comptant ou à très court terme.

Le BFR représente le solde entre les besoins et les ressources de l’entreprise. Les emplois  circulants génèrent des besoins de financement alors que les ressources circulantes procurent des ressources pour l’activité de l’entreprise.

Voici une courte vidéo qui explique la différence entre le besoin en fonds de roulement et l’excédent en fonds de roulement.

Comment couvrir le besoin en fonds de roulement ?

Afin de répondre à cette question il est important de mettre en avant la relation entre le BFR et le fonds de roulement net global.

Pour que l’entreprise puisse dégager des ressources et bénéficier d’une marge de sécurité, le besoin en fonds de roulement doit être inférieur au fonds de roulement net global.

Si le BFR est supérieur au FRNG, l’entreprise devra utiliser ses concours bancaires et par conséquent s’endetter sur du court terme. Mais il existe d’autres possibilités pour faire face à un BFR positif : l’affacturage ou l’escompte.

Comment faire baisser le BFR ?

faire baisser le bfr : debit-credit.fr

Pour faire diminuer le BFR il faut agir sur les trois leviers qui le composent :

  • Les créances,
  • les stocks,
  • et enfin les dettes.

Concernant les créances : Pour faire baisser le BFR il faut renégocier à la baisse les délais d’encaissement des créances clients en favorisant si possible des paiements au comptant avec l’appât d’un escompte de règlement. L’entreprise peut également essayer de négocier le versement d’acomptes plus importants.

En ce qui concerne les stocks, il est peut-être nécessaire de revoir le délai moyen de rotation des stocks, les volumes des commandes, revoir la gestion des stocks

Finalement pour les dettes à court terme il serait opportun de renégocier à la hausse avec les fournisseurs des délais plus importants.

Ainsi en diminuant les créances clients, en augmentant les dettes fournisseurs et en diminuant le délai moyen de stockage, l’entreprise pourra faire baisser de manière significative son besoin en fonds de roulement. 

Le BFR normatif

le bfr normatif - debit-credit.fr

Les éléments du besoin de fonds de roulement d’exploitation sont exprimés en jours de chiffre d’affaires hors taxe. La méthode du BFR normatif est une méthode de prévision du BFR. Elle met en avant les postes qui sont liés à l’exploitation en tenant compte du délai et de l’importance de chaque rubrique. 

Méthode de calcul du BFR normatif

Rubrique du BFRE = temps d’écoulement x coefficient de structure

Le temps d’écoulement est un nombre de jours calculé entre la constatation de la rubrique et le moment où le montant de cette rubrique n’existe plus.

Exemple :

Une dette est constatée le 28 mars N avec une échéance prévue le 20 avril N. Le temps d’écoulement sera donc de 22 jours (en considérant des mois de 30 jours). La dette restera au passif du bilan jusqu’au 20 avril  N, date du remboursement de la dette.

Détermination du temps d’écoulement

Le temps d’écoulement peut-être déterminé selon trois méthodes :

  1. En fonction de la durée moyenne de chaque poste, 
  2. En rapportant le montant moyen du poste au flux annuel du poste, 
  3. Via une communication interne par le service compétent de l’entreprise. 

Détermination du coefficient de structure

Le coefficient de structure est également appelé coefficient de proportionnalité ou coefficient de pondération. Il mesure l’importance de chaque poste par rapport au CA HT. Il se calcule de la manière suivante :

cs = (flux moyen de l’année x 360) / CA HT

Tableau de ratios du bilan fonctionnel

ratios du bfr - debit-credit.fr

Il existe de nombreux ratios qui sont liés au bilan fonctionnel. Cependant, il est important de connaître les principaux qui sont rassemblés dans le tableau suivant :

Dénominations du ratioFormules du ratio

Délai moyen du crédit clients
(créances clients / chiffre d’affaires TTC) x 360 jours

Délai moyen du crédit fournisseurs
(dettes fournisseurs / achats ttc) x 360 jours

Délai moyen de stockage
(stock moyen / coût d’achat des marchandises vendues) x 360 jours

Exemple de calcul du besoin en fonds de roulement

On donne les éléments suivants :

Montant du chiffre d’affaires net HT2 000 000 €
Montant des achats40 % du chiffre d’affaires
Délais moyen des paiements aux fournisseurs80% à 30 joursle reste à 60 jours
Délais moyen des règlements clients60 % à 30 joursle reste à 60 jours
Durée moyenne de stockage (marchandises)3 mois d’achats
Taux de TVA20%

Poste créances clients :

(0,60 x 30) + (0,40 x 60) soit 42 jours accordés aux clients.

Poste dettes fournisseurs :

(0,80 x 30) + (0,20 x 60) soit 36 jours accordés par les fournisseurs.

BFR = Stocks de marchandises + créances clients – dettes fournisseurs

Besoin en fonds de roulement = (2 000 000 x 40% x 3/12) + (2 000 000 x 42/365 x 1,20) – (2 000 000 x 40% x 36/365 x 1,20)

BFR = 200 000 + 276 164,38 – 94 684,93 soit  381 479,45 euros

Le résultat est positif, il s’agit donc d’un besoin en fonds de roulement que l’entreprise devra essayer de combler à l’aide du fonds de roulement net global (FRNG).

2 réflexions au sujet de “Besoin en fonds de roulement”

Laisser un commentaire